Marie, la plus Parisienne des chats, à l’honneur du printemps à Disneyland Paris

Le printemps à Disneyland Paris est synonyme d’élégance et raffinement. Un personnage de l’univers Disney, Marie, rêve particulièrement de Paris et d’élégance. L’adorable chaton du film Les Aristochats est au Parc Disneyland du 5 mars au 29 mai pour des rencontres tout en finesse.

La relation entre Disneyland et Paris a toujours été très étroite. Pour preuve, si l’on trouve un Paris revisité dans le monde de Rémy (Ratatouille) au Parc Walt Disney Studios depuis l’été 2014, le Printemps 2016 met à l’honneur Marie et son univers tout aussi Parisien.

Marie fait partie du décor de la célèbre Main Street USA tout comme ses frères Toulouse et Berlioz ou encore un autre chat bien connu comme Chester (Alice au Pays des merveilles). Arrivés devant le château du Parc Disneyland, à Central Plaza, quatre topiaires représentent quatre histoires du Printemps dont celle des Aristochats. Enfin,  le rendez-vous est donné chaque jour à l’entrée du Parc pour prendre la pose aux côtés de Marie.

L’histoire Les Artistochats a été découverte par Walt Disney pendant la préparation de « Le Livre de la Jungle » en 1967. Tous les ingrédients sont à nouveau réunis 50 ans plus tard comme un clin d’œil à l’histoire : les Aristochats participent au Festival du Printemps à Disneyland Paris et le film « Le livre de la Jungle » est en salle alors que Disneyland Paris rend hommage à la nature et au film dans le spectacle « La Forêt de l’Enchantement ».

Les aventures de la famille de Marie ont comme décor un Paris distingué et festif. L’ambiance du film est entièrement construite autour de la musique tant les chansons font partie intégrante de l’histoire. La bande sonore originale d’exceptionnelle qualité est complétée par l’humour de personnages attachants.

Parmi eux, on trouve Marie, prénommée ainsi pour ses qualités de chant et en hommage à Maria Callas. Bonne comédienne, de bonnes manières mais aussi espiègle, Marie aime jouer et n’est jamais loin de ses frères à l’heure de situations cocasses.

Marie est l’unique fille de Duchesse de qui hérite sa beauté et  sa nature gracieuse. Le trio qu’elle forme avec ses deux frères a été élevé par une mère de bonne société, délicate et courtoise. La fratrie se complète avec  Toulouse et Berlioz. Toulouse, en hommage à Henri de Toulouse-Lautrec, qui a un talent spécial pour la peinture et rêve de devenir un chat gouttière. Enfin, Berlioz est le rebelle de la famille avec son don pour la musique et plus spécifiquement le piano.

Les Aristochats (The Aristocats) est le 25ème long-métrage d’animation des studios Disney. Le film est sorti en 1970 à un moment très particulier pour les studios Disney. En effet, Walt Disney avait découvert l’histoire en pleine préparation de « Le livre de la Jungle » (1967), il validera son adaptation sans jamais travailler à sa réalisation puisqu’il décède en Décembre 1966.

Dans la transition marquée par le décès de Walt Disney, l’adaptation de la première version du scénario de Tom McGowan et Tom Rowe qui comptait 106 pages en 1962, prendra  quatre ans. Plus de 325 000 dessins ouvre de 35 animateurs et pas moins de 200 artistes seront impliqués dans le projet.

Sans doute, l’autre élément qui renforce le lien avec la France sera la participation de Maurice Chevalier avec la chanson principal Les Aristocats (The Aristocats). Chevalier déclara qu’il accepta de participer « pour l’honneur de montrer l’amour et l’admiration pour le seul et unique Walt ».

Haut de page