Quand les fleurs entrent en scène !

Publié le 13 mai 2016
avec pour mots-clés : , , , .
Rotation des fleurs

Aujourd’hui, nous avions envie de vous parler de fleurs. Elles sont plus d’un million réparties sur les espaces paysagers au cœur de Disneyland Paris et plantent le décor d’une expérience inoubliable pour les Visiteurs. Pour les planter, les arroser, les bichonner, les enamourer, Pierrick Paillard, manager de l’équipe Nature et Environnement est là, toujours à l’écoute. C’est lui l’homme qui murmure aux pétales des fleurs chez Disney, leur permettant d’être les reines du décor.

Un extraordinaire « bouquet de fleurs »

« L’entrée dans le monde magique de Disney commence avec les fleurs » explique d’emblée Pierrick. Elles sont là, exposant leurs pétales colorés à la vue de tous. Première attraction de Disneyland Paris, elles ne sont toutefois pas toutes seules pour végétaliser ce grand jardin. Ce million de fleurs est en effet accompagné de plus de 350 000 arbustes et 35 000 arbres du monde entier qui contribuent à faire de Disneyland Paris l’un des plus grands jardins d’Europe. De quoi donner du travail à Pierrick et ses équipes.

Les fleurs, les plus belles de l’histoire

Ces délicates sont loin d’être de simples ornements, car elles emmènent les Visiteurs dans des univers féériques retraçant les histoires créées par Walt Disney. Elles sont choisies pour donner vie à la féérie telle cette mosaïque de fleurs représentant le visage de notre souris fétiche qui trône à l’entrée du Parc Disneyland et qui est un point photo apprécié des Visiteurs. Disposées et entretenues avec soin par les équipes Nature et Environnement, afin de s’intégrer parfaitement dans le décor, ces jolies plantes changent de couleur au gré des lieux, des thématiques et des saisons. C’est que le langage des fleurs est la première langue vivante des équipes de jardiniers. Par leur art, ils diffusent partout un dosage subtil de couleurs et de parfums, tout en tenant compte de la nature vivante du végétal. Par exemple, des fleurs aux tons discrets, disposées dans des parterres soignés et structurés, participent à l’ambiance de petite ville victorienne du début du XXe siècle de Main Street, U.S.A. (Parc Disneyland).

 

Changement de décor !

À propos de fleurs, trois fois par an, en mars, en mai et en octobre, 50 jardiniers se lancent dans une entreprise d’envergure : la rotation des fleurs. Qu’est-ce que c’est ? « En seulement trois semaines, tous les espaces fleuris changent, les fleurs d’automne et d’hiver laissant la place aux fleurs de printemps et d’été, et vice et versa », nous chuchote Pierrick. En ce moment donc, tandis que les jonquilles et autres tulipes se dressent déjà fièrement dans les allées, les pétunias, impatiences, géraniums et autres bégonias frétillent d’impatience à l’idée de rejoindre les parterres fleuris. A pieds d’œuvre pour organiser cette grande danse, les jardiniers travaillent alors de nuit, entre 22 h et 7 h, pendant 3 semaines au mois de mai, pour planter 300 000 belles de jour. Dès la fermeture du parc, ils investissent les lieux, prêts à entrer dans la ronde. Et pas question de laisser un parterre de fleurs en chantier. Il faut qu’à l’ouverture, le lendemain, les Visiteurs se laissent enchanter par le décor, sans se rendre compte du travail de titan accompli du crépuscule à l’aube.

Rotation des fleurs Rotation des fleurs Rotation des fleurs Rotation des fleurs Rotation des fleurs

Disneyland Paris, lieu de passion horticole

Pierrick Paillard s’occupe des espaces verts du parc depuis son ouverture, en 1992. « Les champs de betteraves de l’époque sont devenus un des plus grands jardins d’Europe, en plus d’être un lieu de féérie » se souvient Pierrick. De ces champs, les équipes Disney ont choisi de conserver cinq aubépines, aujourd’hui âgés de plus de 100 ans, bichonnées tout particulièrement et qui sont les garantes de l’histoire du lieu. Et c’est avec fierté que notre jardinier en chef remarque l’émerveillement des Visiteurs face à son travail. Eh oui, comment fait-il pour avoir des parterres toujours fleuris ou pour faire pousser cactus, palmiers et ficus en pleine Seine-et-Marne ? C’est qu’un entretien minutieux des fleurs et autres végétaux est assuré quotidiennement par les jardiniers, le tout dans le cadre d’une démarche responsable, afin de préserver les milieux écologiques du site et de favoriser la biodiversité.

Si vous aussi vous partagez la passion horticole de Pierrick et ses acolytes jardiniers, sachez que ces derniers dévoilent quelques-uns de leurs secrets lors des « hortitours »*, des visites dédiées à la découverte des différents univers végétaux du Parc Disneyland.

PIERRICK PAILLARD

Haut de page