Le plus grand jardin d’Europe ?

Publié le 11 octobre 2017
avec pour mots-clés : , , .
Disneyland Paris : Le plus grand jardin d Europe

Les jardins de Disneyland Paris : Parce qu’il n’y a pas que des attractions à Disneyland Paris, l’attention portée à son architecture paysagère en fait une gigantesque scène de théâtre végétale étendue sur 2 230 hectares.

Au début des années 50, Walt Disney imagine Disneyland, un endroit où « les enfants et les adultes peuvent partager le même rêve ». Dès la mise en chantier du parc, il communique sa vision à Bill Evans, l’homme qui va créer une nature à la mesure de ce lieu magique. Entre rêverie poétique et obsession du réel, la flore propulse le parc hors du temps. A l’ouverture du Parc Disneyland à Marne-la-Vallée en 1992, la végétation crée une atmosphère à elle seule. Les éléments végétaux sont omniprésents dans les parcs à thèmes comme aux alentours des hôtels.

Disneyland Paris compte plus de 35 000 arbres, 450 000 arbustes et plus de 1 million de fleurs plantées à l’année. Le tout est entretenu par les 130 jardiniers du spectacle qui assurent quotidiennement l’entretien de la végétation du site. Disneyland Paris, c’est aussi 9 métiers horticoles, des arboristes, un système d’irrigation de 6 000 km de tuyau unique en Europe, 1 500 000 m² de biodiversité, sans oublier les fameuses plantes d’intérieur qui accompagnent les visiteurs chaque jour dans les 7 hôtels à thème. Les équipes du département Nature et Environnement jouent donc un rôle capital dans la vie de Disneyland Paris, ayant pour mission d’aller toujours plus loin dans la créativité.

Chaque “pays” à thèmes possède sa propre ambiance naturelle. Les pelouses sont « peignées » matin et soir et les plantes choisies, disposées et taillées pour participer au décor. Sombres et désolées autour de Phantom Manor (Frontierland), elles apparaissent exotiques et dépaysantes à l’entrée de Pirates des Caraïbes (Adventureland) été comme hiver. Disséminées aux quatre coins du Parc Disneyland, des topiaires d’if, de buis ou de lierres reproduisent les silhouettes des personnages. Une colline a été élevée qui entoure le Parc Disneyland et lui permet d’être largement protégé des grands vents mais aussi de profiter d’un micro-climat et d’une température supérieure d’un ou deux degrés par rapport aux alentours. L’environnement est donc façonné pour renforcer l’immersion du visiteur, plongé dans un rêve grandeur nature.

Du côté des sept hôtels à thèmes, 7 000 arbres et 47 000 arbustes ont été plantés ainsi que près de 2 300 m² de massifs de fleurs.

En tout, une centaine de personnes, véritables « jardiniers de spectacle », façonnent et entretiennent une végétation exceptionnelle tout droit issue de l’imaginaire de Walt Disney et contribuent à donner vie au rêve.

 

Haut de page